A LIRE EGALEMENT : Le toit de la maison à acheter doit-il être examiné par l’acheteur ?

Il ne peut être reproché aux acquéreurs de ne pas être montés sur le toit de la maison à l’aide d’une échelle et que la visite du toit ne leur aurait pas permis. Il n’y a pas d’analyse de l’ampleur des désordres affectant la toiture et son caractère non conforme. La Cour en déduit que l’état défectueux de la toiture était un vice caché dont le vendeur avait connaissance. Cela rendant la maison impropre à sa destination (Cour de cassation, civile, Chambre civile 3, 15 mars 2018, n°16-23953)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 + six =